Bienvenue sur Nations.fr !
Nous sommes en novembre 219 (in-game)

Nations.fr est un jeu de rôle de politique nationale et internationale, où vous pouvez incarner un personnage politicien, diplomate, entrepreneur, noble, espion, ou religieux, et le faire évoluer dans l'une des nations jouables de notre monde virtuel !

Ce site est un portail, ce qui signifie qu'il sert principalement à centraliser les ressources pour vous aider à démarrer, ainsi qu'à jouer les actualités entre nations et la vie politique mondiale.
Une fois que vous vous sentirez prêt à franchir le pas et à vous lancer dans le jeu, vous devrez choisir l'une des nations jouables, que vous retrouverez plus bas, et inscrire votre personnage !

Nouveau ici ? Vous trouverez comment vous présenter ici, et ensuite, consultez le guide des nouveaux arrivants !


__________________


Carte du monde (MàJ - 11/2023)
► Afficher le texte
__________________


Voir les actualités internationales - Accéder au wiki

Taw' Merejani Yich'anu

Puissance non-alignée
Monarchie parlementaire autoritaire
Dirigé par le Roi Mansa
et par le Premier Ministre
(typé éthiopien)

Modérateur : Onishteg

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

ven. 7 juil. 2023 10:25

Le gouvernement se lance
à la recherche de ressources dans le désert.


Le gouvernement a annoncé à la presse avoir lancé un plan de recherche d’envergure dans le désert, dans l’espoirs d’y trouver des ressources naturelles.


Image
Photo prise du desert du Tawkirina.

« Le désert représente près de la moitié de notre territoire et il est délaissé depuis trop de temps » a dit le premier ministre Akulesi Terekezi. En effet le désert pourrait regorger d’une multitude de ressources qui pourraient aider le pays à se developper considérablement. Des recherches ont donc commencées en collaboration avec deux entreprises nationales, en commençant dans des évaluations approfondies des ressources potentielles par le biais d’études géologique et géophysique. Aussi, des recherches sismiques ont commencées à certains endroits clés, le ministre de l’industrie s’est dit « très confiant et plutôt étonné » des ressources que l’on envisage de trouver après ces recherches.

Ces recherches pourraient prendre un peu de temps mais viendra ensuite le temps de la mobilisation de ressources qui sera un véritable risque pour le pays mais qui, si elle s’avère fructueuse, pourrait permettre à la nation de concurrencer les plus grandes compagnies du monde.
Certains estime que l’on pourrait même y trouver du pétrole dans ce grand désert mais le gouvernement n’a pas souhaité répondre à cette question.

Néanmoins ce projet suscite la critique chez certains élus qui jugent que c'est un trop grand risque pour l’économie du pays qui se voit orientée fortement vers ce projet et qui serait aussi un risque pour l’environnement. Le premier ministre avait déjà eu ces même critiques lors de ses décisions pour developper la pêches mais ceci s’est avéré bénéfique.
Au sujet de l’environnement, le premier ministre a insinué que "l’on ne peut demander au pays en développement de ce restreindre tandis que les pays développés sont à l’origine de l’état de l’environnement actuellement lors de leur développement.

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

mar. 11 juil. 2023 12:38

Le Tawkirina ne reconnaitra pas les rebelles
au sud-ouest du pays.


Alors que des négociations avaient enfin eu lieu entre le pays et les groupes rebelles, ces négociations se sont vue interrompre et une annonce a été faite par le gouvernement.


Image


Il y a quelques jours, le gouvernement, dans un communiqué, demandait aux rebelles du Sud-Ouest d'accepter d'entamer des négociations sans quoi il serait dans l'obligation d'intervenir par la force. Ce communiqué avait été pris au sérieux par les rebelles et des négociations ont eu lieu entre les diplomates Tawkirinais et les rebelles. Néanmoins, alors que le Tawkirina avait d'abord proposé de les intégrer dans l'empire de Tawkirina en tant que territoire autonome, cette proposition avait été refusée.
Le pays a alors fait une autre proposition essayant de récupérer au mieux sont territoire et son peuples en échange de quoi, le Tawkirina s'engageait à reconnaitre et à engager une alliance avec le potentiel État. Néanmoins, cette proposition fut aussi rejetée obligeant le Tawkirina à mettre un terme aux négociations quelques jours seulement après le début. Selon nos informations, le Tawkirina n'a pas accepté se voir refuser toute ses propositions malgré son pas en avant tandis que les rebelles ne voulaient rien laisser et ne créer une alliance que dans leur propre intérêt, selon une source proche du gouvernement.

Ainsi, le gouvernement du Tawkirina a annoncé que les négociations ont été un échec du fait de la mauvaise volonté des rebelles contrairement aux négociations avec la Transmaldinie qui ont permis la paix et la stabilité. De plus, le gouvernement affirme qu'il ne laissera donc pas son peuple entre les mains de rebelles défiant le droit international. Le premier ministre a d'ailleurs affirmé : "Ces rebelles ne seront pas graciés. Rien ne leur sera cédé, nous ferrons en sorte de libérer le peuple Tawkirinais opprimé". Un proche du gouvernement a même affirmé que le Tawkirina allait se tourner du coté de l'Iyroée et de ses alliées afin d'intervenir pour libérer les peuples opprimé.
Enfin le premier ministre appel la communauté internationale à la plus grande fermeté face à ces rebelles et demande la dénonciation de leurs agissements : "La communauté internationale doit voir quel camp est le bon. Nous avons tendu la mains à la Transmladinie qui nous l'a serrée et qui s'est vue accorder des territoires et une reconnaissance libre sans que jamais plus le Tawkirina ne remette en cause sa souveraineté. Si les rebelles ne veulent pas négocier et qu'ils oppriment le peuple, les grandes puissance, tel que la Lysennie qui est proche du territoire mais aussi les autres, ne doivent pas les laisser faire".


Le Tawkirina a transmis aux media la nouvelle carte officiel du Tawkirina et de ses frontières :
Image

Carte officiel du Tawkirina et de ses frontières en 215.

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

jeu. 13 juil. 2023 10:55

ALERTE INFO :
Le premier ministre sonne les élections anticipées !


Le lendemain de la rencontre avec le président Ostarien, le premier ministre du Tawkirina, Akulesi Terekezi prononce un discours devant le parlement annonçant la dissolution du parlement des représentants des peuples et ainsi la fin de l’ère Terekezi I et de son premier mandat en tant que Premier Ministre du Tawkirina.
Les élections auraient normalement due avoir lieu l’année prochaine mais il n’est pas rare de voir des premiers ministres sonner les élections anticipées afin d’augmenter leurs chances pour un deuxième mandat. Cette annonce, qui se fait quelque jours après la fin des négociations avec les rebelles et le lendemain de la rencontre avec le président Ostarien, n’est pas choisit au hasard, le président espère ainsi faire valoir sa bonne foi et sa capacité à discuter et à apporter la paix mais aussi sa capacité à rallier des nations du monde libre et à developper la culture du pays et dans le pays.

Image

Akulesi Terekezi pendant son discours au parlement


Extrait du discours du premier ministre Akulesi Terekezi :
« Notre nation vient d’entrer dans une nouvelle phase. Depuis le début de mon mandat, la situation du pays a considérablement changée et évoluée. Alors que la précédente élection se faisait dans des conditions de guerre et de territoires morcelés, aujourd’hui, cette guerre est derrière nous et les territoires sont stables. Ainsi, je ne peux me résoudre à continuer ce mandat alors qu’il m'a été accordé dans des conditions presque contradictoire au vue de ce qu’est devenu le pays aujourd’hui, grâce à mon mandat, grâce à nous. C’est pour cette raison que j’ai, plus tôt dans l’après midi, demandé à sa Mansuétude, Le roi Mansa de Tawkirina, Inaile Selami, de bien vouloir dissoudre le parlement des représentants des peuples »

Ainsi, les élections auront lieux dans deux semaines, le temps pour les parties du pays de faire campagne et d’essayer, peut être, de garder leur place ou de renverser la majorité. La gauche s’est dit prête à discuter avec le premier ministre ayant vu son action dans son mandat qui fut selon eux « bonne mais manquant de sociale ». Tandis que l’extrême droit de son coté, se dit prête a continuer avec le premier ministre en demandant plus au sein du gouvernement sans quoi elle n’acceptera nullement de coopérer avec le premier ministre actuel.
Les sondages sont pour l’instant assez serré entre Le Parti du l'Union Démocratique Tawkirinaise (partie de Akulesi Terekezi) et le Parti Social Tawkirinais (partie dont Ouga Mehro est le président).

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

mer. 19 juil. 2023 17:31

FLASH INFO

Des mouvements de troupes aperçues.


Des mouvements de troupes ont été aperçues dans les provinces d'Ohmarique, de Uwhary et de Mulunesh en direction du Sud. Des photos et videos nous parviennent d'engins militaires tel que des véhicules de transport de troupes, diverses artilleries et des chars. Il nous est pour le moment impossible de savoir le nombre exact de véhicules déplacés.

Plus tard dans la journée, des informations nous sont parvenu d'exercices d'entrainement de plus de 11.000 hommes accompagnés de nombreux engins y compris, au moins, 4 aéronefs d'attaques léger, de reconnaissance mais aussi un bombardier, d'après nos experts. Ces exercices d'entrainements ont lieu à la limite de la zone occupée par les rebelles au Sud-Ouest du pays qui se font appeler L'Union de Samarie, désormais considere par le Tawkirina comme terroristes à dangerosité grave.

Taw' Merejani Yish'anu essai d'obtenir plus d'informations auprès des autorités.

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

ven. 21 juil. 2023 19:26

FLASH INFO

Situation à Mulunesh

Depuis quelques jours, la frontière a Mulunesh est considérablement armée. De nouvelles informations nous sont parvenues où de nombreux engins sont en directions du Sud, dans la province de Mulunesh mais aussi, désormais, dans les autres provinces, en direction de la totalité de la frontière avec les terroristes Samarites.

Aussi, d'après nos reporter mais aussi des civils, nous avons les informations que des bases militaire serait entrain d'être positionnées tout autour de la frontière. Il y aura plus de 5.000 hommes par bases, sans compter les nombreux engins militaires capable de forts dégâts. Depuis ces quelques jours le nombre d'aéronefs aperçues ont augmentés. Il y aurait plus de 5 bases positionné tout au long de la frontière.
Taw' Merejani Yish'anu essai d'obtenir plus d'informations auprès des autorités et se tient informé avec le plus de rapidité et de prudence.

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

sam. 22 juil. 2023 14:24

FLASH INFO

Situation à Mulunesh

Tout au long de la frontière, qui est une zone d'intense foret pour la moitié de celle ci, les arbres sont abattues voir même brulé pour certains endroit, le feu se propageant de l'autre coté de la frontière. Ceci formant une zone rectiligne vierge dans dans la zone. D'après nos expert ceci pourrait avoir pour but de sécuriser la frontière et permettrait une meilleure observation, mais dans le pire des cas, ceci pourrait être une stratégie de préparation de guerre, qui serait au vu des engins disposé à la frontiere, très intense.
Image

Photo parvenant de nos informateurs


Taw' Merejani Yish'anu essai d'obtenir plus d'informations auprès des autorités et se tient informé avec le plus de rapidité et de prudence.

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

dim. 23 juil. 2023 18:57

FLASH INFO

Akulesi Terekezi se serait entretenu avec d'autre dirigeants ce jour.


Plus tôt dans la journée la Présidente du Conseil Impérial du Saphyr, Sarah Kalpije-Ranhört, aurait passé un coup de fil au Premier Minsitre Terekzi concernant la situation à Mulunesh. D'après un proche du gouvernement, et certaines informations en provenance du Saphyr, la Présidente du Conseil Impérial du Saphyr a précisée son soutien au Tawkirina et rappel que le Saphyr est en faveur de la paix et soutient la souveraineté du Tawkirina, sur l'ensemble de son territoire. En analysant ces dires, ceci pourrait être un signal indiquant que le Saphyr ne compte pas reconnaitre les terroriste Samarite et espère que le Tawkirina recouvre son territoire et son peuple. Un communiqué de la Présidente du Conseil Impérial du Saphyr devrait rapidement paraitre et nous aider à en voir plus claire.

Nous savons aussi que Abelin Carpentier, dirigeant de l'union d'Iyroé, a souhaité contacter le premier Ministre Terekezi par téléphone. Néanmoins nous ne savons rien de plus que cette discussion a portée sur la situation à Mulunesh.

Le gouvernement du Tawkirina reste pour le moment plutôt silencieux. Selon nos informations, le silence serait une stratégie de leur part pour ,ne pas attiser l'inquiétude ou la haine dans la population.

Taw' Merejani Yish'anu essai d'obtenir plus d'informations auprès des autorités.

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

mar. 25 juil. 2023 15:14

EDITION SPÉCIALE


ELECTIONS : Le Parti de l'union Démocratique Tawkirinaise obtient le plus de sièges !


Alors que le contexte dans le pays reste particulier bien que plus apaisé que pour les derniers élections, le Parti de l'Union Démocratique Tawkirinaise, parti ayant le premier ministre Akulesi Terekezi à sa tête, obtient le plus de sièges mais suivit par l'extreme droit qui obtient une véritable augmentation par rapports aux dernières élections.


Image

Akulesi Terekezi votant ce jour.

Il y a plus d'une semaine, le premier ministre, Akulesi Terekezi, demandait à Sa majesté le Roi Mansa de Tawkirina de dissoudre le parlement des représentants des peuples et ainsi il remettait sa place en jeu. Alors que cette élection s'est déroulée dans un contexte difficile avec la crise de Mulunesh, les élections ont pu avoir lieu convenablement dans l'entièreté du pays de façon stable et bien réalisée, pour la première fois depuis de nombreuses années. Controlées par les plus hautes institutions du pays les résultats sont tombés et accordent au parti du premier ministre, le plus de siège, soit 158, mais ce qui reste bien loin de la majorité des sièges du parlement.

L'extreme droite dans le pays a gagné de nombreux sièges. En effet le Front Patriotique obtient 46 sièges, le Front de l'Impérialisme Absolue gagne 4 sièges ce qui est toutefois la moitié moins de ce qu'ils avaient obtenue l'année dernière. Néanmoins, ces groupes ont deja affirmés, aussitôt l'élection validée, qu'ils organiseraient une coalition ensemble : Force Tawkirinaise réunissant ainsi Le Front Impérialiste Absolue, le Front patriotique et le Mouvement pan-Idylenien avec un total de 85 sièges. Une certaine parti de Force Constantine appel à rejoindre cette coalition mais le dirigeant du parti espère, lui, rejoindre la coalition du premier ministre, comme précédemment.

Les socialistes se sont déjà réunit et forment une première coalition non officielle entre le Parti Sociale Tawkirinais et l'Union Sociale OSK pour un total de 125 sièges. Ce total de sièges est trop peu pour être majoritaire au parlement mais le dirigeant du parti avait, il y a quelque mois, annoncé qu'il espérait une coalition avec le parti du premier ministre afin d'obtenir une place importante et d'éviter que Force Constantine obtienne une place au gouvernement.

Image
Répartition des sièges du parlement après l'élection de 215.

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

mer. 26 juil. 2023 11:32

EDITION SPECIALE


ELECTION : Une coalition peu commune à la tête du gouvernement !


Apres que le Parti de l'Union Démocratique Tawkirinaise sont arrivé en tête aux élections, Force Constantine espérait les rejoindre pour former une coalition majoritaire tandis qu'ils étaient suivit de prêt par l'extreme droite. Mais comme on pouvait s'y attendre, un retournement de situation a eu lieu durant la nuit.


Image
Ouga Mehro et Akuleis Terekezi annonçant leur coalition.

Tot ce matin, l'aire fatigué apres avoir passé une nuit de négociation, Ouga Mehro, Chef du Parti Social Tawkirinais et de la coalition non officielle avec l'Union sociale OSK, s'est exprimé annonçant qu'ils avaient, toute la nuit durant, avec Akulesi Terekezi, premier ministre actuel et President du Parti de l'union démocratique Tawkirinaise, négocier afin de laisser Akulesi Terekezi à son poste tout en ayant, pour les socialistes, une place importante au gouvernement afin de mener des projets bien précis, qui sont finalement plutôt encouragé par le premier ministre.
Akulesi Terekezi est ensuite arrivé et a prit la parole aux coté de Ouga Mehro. "Ces images de deux camps, si longtemps opposé, cote a cote annonçant leur coalition commune sont historique pour l'histoire de la politique de notre pays" affirme Abey Dereje, politologue. Le premier ministre, qui remet son poste en jeu, a dit souhaiter creer une coalition de droite et de gauche non seulement pour contrer les extrêmes, mais aussi pour ne favoriser aucune religion en particulier et avoir un second mandat plus sociale. En effet pour le précédent mandat, Akulesi terekezi avait fait une coalition avec le Parti Démocratique Tawkirinais, Force Constantine, Les Représentants du Kelimyana, et le Parti du Monde Libre. cette fois, la nouvelle coalition dit au revoir à la force Constantine qui se retrouve alors sans coalition ne souhaitant pas rejoindre l'extreme droite. Cette nouvelle coalition porte le nom d'Union Libre, Démocratique et sociale. De même, les représentants du Kelimyana n'ont souhaités rejoindre aucune coalition afin d'être "le plus libre possible pour représenter les intérêts du peuple du Kelimyana".

Akulesi Terekezi s'est exprimé :
"Notre coalition, l'Union Libre, Démocratique et Sociale, regroupe le Parti de l'union démocratique Tawkirinaise, le Parti du monde libre, le Parti social tawkirinais et l'Union sociale OSK pour un total de 340 sièges ce qui nous confère une majorité absolue au parlement. La coalition a choisit de me laisser a la tête du gouvernement et je leur en suis reconnaissant. Évidement, le groupes socialistes aura une place de choix dans le gouvernement que je vais constituer afin de mener des projets pour lesquels nous sommes plutôt d'accord. Il était important pour moi d'être plus fort que l'extreme droite mais aussi de ne favoriser aucune religion et c'est pour cela que nous avons décider de ne pas faire une coalition avec la Force Constantine".

Ouga Mehro s'est ensuite exprimé officiellement :
"Ceci est une grande avancée pour notre parti mais surtout pour la nation. Evidement qu'en choisissant de rejoindre monsieur Terekezi et le parti du monde libre dans cette coalition, nous avons pesé les pour et les contres. Il est plus important pour nous que l'extrême droite et la force Constantine ne soit pas au pouvoir. Aussi, être dans ce gouvernement s'est longtemps négocié et nous pensons que nous avons de grands intérêt a y entrer pour mettre en place des projet sociaux qui nous tiennent a coeur et qui serons, j'en suis sur, une avancée considérable pour notre pays. Pour finir je tient a dire que je suis émue de voir a quel point notre pays s'oriente vers une démocratie totale et saine, apres tout ce que nous avons connu, et c'est en parti grâce a Akulesi Terekezi qui a oeuvré durant son mandat pour cela et j'espère qu'avec les socialistes au pouvoirs la démocratisation sera d'autant plus forte".
Image
Composition officielle du parlement sous forme de coalitions.


Pour d'autres partis, ces élections sont une déception comme le Front de l'impérialisme absolue et le Mouvement Révolutionnaire qui perdent des sièges. En revanche, la coalition d'extreme droite, Force Tawkirinaise, parvient a être importante au sein du parlement. Aussi, la Force Constantine va avoir du mal a peser dans la balance, elle avait notamment réussit a faire passer une loi sur l'avortement fortement critiqué par l'opposition de l'époque qui était les socialistes, désormais au pouvoir.

Onishteg
Messages : 92
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

lun. 20 nov. 2023 20:52

REPORTAGE
Une visite d’exception pour le Chancelier Fédéral d’Edelweiss !

Le Chancelier Fédéral d’Edelweiss, Franz Welt, a répondu favorable à l’invitation du Premier Ministre de Tawkirina, Akulesi Terekezi, pour une rencontre d’exception et une visite qui risque d’aborder des sujet d’une importance historique pour le Tawkirina et pour les relations diplomatiques du monde, en Phoecie et en Idylenie et on vous raconte ce séjour !
Le 13 novembre 219, le Chancelier Fédéral d’Edelweiss, Franz Welt prend l’avion de sa capitale et atterrit à l’aéroport international de Neges Ketema, capitale du Tawkirina. Sur le tarmac, pléthore d’officiels sont présents : le Ministre de la diplomatie et de la paix ; Ministre de l'économie et du commerce ; le Premier Ministre de Tawkirina, Akulesi Terekzi, qui sera le premier à rejoindre le bas des escalier et à serrer la main à Franz Welt en direction des caméra et journalistes ; et de nombreux interprètes, diplomates, journalistes et même certains étudiants dans les relations internationales.
Accompagné par Akulesi Terekezi, et après avoir salué les personnes présentes, le Chancelier d’Edelweiss se sont dirigé, à bord de véhicules de type USV Sport, entouré de plus d’une dizaines de véhicule de sécurité d’État, sous les bruits gyrophares et saluts des peuples présent à certains endroits des différentes routes reliant l’aéroport au Parlement des représentants des peuples, premier passage sur la longue liste rythmant le séjour. Franz Welt fut l’invité lors d’une séance exceptionnelle du parlement, Akulesi Terekezi assis au premier rang de la salle et le Chancelier debout face aux représentants des peuples réalisant un discours après avoir été spectateur d’une courte séance de débat, afin de constater la démocratie vivant pleinement au Tawkirina. Lors de son discours, il fut applaudis à de nombreux moments et les représentants des peuples fut tous conquis par cette visite, sauf rare exception (députés du Mouvement Pan-Idylenien et le mouvement révolutionnaire accusant le gouvernement “d’un séjour trop coûteux et ridicules dans l’hypocrisie et les bienséances”).


Pendant trop longtemps, la Phoécie a regardé le monde sous le prisme d’anciens colons, nostalgiques d’une époque révolue et de dynamiques bien trop lointaines. Avec l’Etat du Tawkirina, je suis fier de marquer une nouvelle ère de liberté et de paix durable !
Franz Welt lors de son arrivée au Tawkirina


Notre République avait établi des réserves sur la démocratisation de votre territoire. À en juger par les réformes récentes et les bousculades que je vois aujourd’hui, vous n’êtes plus bien différents de nos démocraties libérales phoéciennes !”
Franz Welt lors de son arrivée au Tawkirina


La journée s’est ensuite poursuivie à Yemanisa Bētemenigisti, résidence officielle du Roi Mansa de Tawkirina où le Roi Mansa accueille Akulesi terekezi et Franz Welt pour une rencontre symbolique et pleine de tradition ravissant les yeux du Chancelier Edelweissien. Il eut une poignée de main entre Le roi Mansa et Franz Welt et discutèrent à trois hors des caméras et d'autres personnes, durant de longues minutes. La porte se souvient et nous pussent apercevoir le Roi Mansa souhaiter un au revoir aux deux hommes qui partirent en direction pour la Villa Zantedeshia pour Akulesi Terekezi et de son logement officiel pour Franz Welt, le temps chacun de se reposer ou de régler d’autre impératif en attendant le dîner du soir à la Villa Zantesdeshia, lieu de résidence et de travail du Premier Ministre Tawkirinais.

Le soir, avec de nombreux journalistes et caméras, nous sommes invités à la Villa Zantesdeshia afin d’assister à “La Grande Cérémonie de Bienvenue au Chancelier Fédéral D’Edelweiss”, rien que ça… Les nombreux invité (on notera la présence de 3 princes provinciaux en tenue officielle, de célébrités du Tawkirina tel que chateueurs et acteurs, et la fille du Roi Mansa célèbre autrice, ainsi que la femme et les deux enfants du Premier ministre) arrivèrent petit a petit, en musique, dans la Grande Salle de la Ville où se déroulerai le diner sur des tables de 61 places assises, entouré de musiciens et chanteur, de fleurs exotiques, de drapeau Tawkirinais et Edelweissien, de serveur au plateau lourd de boissons, et de nombreux journalistes, dans cette grande pièce, plutôt moderne, aux bois tropicaux et aux fenêtres ouvertes sur le jardin arrière.
Le repas aux milles épices, de viande crue finement coupée appelé le Kefto, ou encore le kourtsega, un grand morceau de viande très apprécié et synonyme de mets de fête pour les tawkirinais, tous cela accompagné du célèbre injera, qui fut, à ce que l’on dit, très apprécié par le Chancelier. Néanmoins avant d’autoriser les hôtes à manger, l’hôte de la villa, Akulesi Terekezi, restant assis et haussant fortement la voix dans un ton grave et chantant, comme le veut la tradition, eut ces paroles: “Je souhaite que ce repas soit un souvenir gravé dans la mémoire de mon ami Franz, je souhaite que notre amitié soit gravé dans la mémoire de nos pays, et je souhaite que nos pays créés de grande choses pour le reste des temps, Mangeons !”
À la fin du repas, divers invités commencèrent a partir tandis que le Chancelier d’Edelweiss et le Premier ministre du Tawkirina se retirent dans le “salon réservé” pour, selon le programme de la soirée, “entamer des discussion sur l’avenir de la coopération des deux États”. Nous fûmes ultérieurement informés que les discussions se sont poursuivis jusque tard dans la nuit tandis que selon une source proche du gouvernement, les deux hommes auraient aussi abordé des sujets plus personnels et amicaux tels que leur relation familiale, leurs études et amitié de faculté ou encore l’amour du sport… comme de vrai ami à en écouter ce proche du gouvernement.

Le lendemain, la visite continua en direction du Désert de Besay en passant par le Kilemyana dont les dirigeants accueillirent les deux hommes d’États de façon très cordiale et avec beaucoup de fierté que leur territoire soit vu par un Phoecien. Apres cette halte au Kilemyana, toute la délégation fut arrivé dans le désert avec nos journaliste, sur un site où travaillait de nombreuses personnes en tenue jaune fluo abrité par de nombreux toiles tendue sur plusieurs mètre carré pour ce cacher du soleil. Il n’y avait pas encore d’eau courante sur les lieux et par chance, l’approvisionnement en eau potable était largement suffisante. Ces hommes sont alors présents pour organiser le début des travaux pour l’extraction du phosphate avec comme premier objectif l’implantation d’eau courante accordé au Kilemyana. Akulezi Terekezi fit la présentation du désert à Franz Welt et c’est ensuite un homme casqué de blanc et vêtue de jaune que leur fit la visite des lieux. Les travaux avaient l’air bien avancés et bien organisés, ce qui devait rassurer Franz Welt en cas d’investissement de la part d’Edelweiss. En effet, si le Chancelier Fédéral d’Edelweiss était ici, c’est qu’il devait y avoir une raison importante d’actualité.
À la fin de cette visite du premier lieu, la délégation repris les 4x4, indispensable pour affronter le désert, en direction d’un autre point de ressource de phosphate, plus enclavé dans le désert et présentant de ce fait des difficulté tout autre, tel que l’approvisionnement en eau et le développement d’infrastructures pour exporter le phosphate. Ce constat est le même pour un autre point de ressource d’Uranium. Mais Akulesi Terekezi ne manqua pas de se montrer serein et Franz Welt put voir que le Tawkirina avait pris conscience de toutes les difficultés et surtout, de toutes les solutions possibles.
De retour au premier point de visite, des infrastructures temporaires de conférence de presse ont été installées afin que Akeluzi Terekezi et Franz Welt puissent parler aux journalistes et informer les populations de l’intérêt de la visite d’envergure de Chancelier Fédéral au Tawkirina. Les deux hommes tournaient alors le dos devant leur pupitre, avaient une vue sur le Désert de Besay ainsi que, sur la gauche, une vue sur les infrastructures déjà en place pour les travaux d’exploitation du phosphate. Ils étaient heureusement couvert du soleil par des bâches tendue de couleur sobre et tous était installé sur une plateforme avec que les chaises des journaliste et pupitres des dirigeants soit stables.
Akulezi Terekezi, de façon très décontracté et souriante : La visite de Monsieur Franz Welt a été pour moi un honneur et une agréable expérience. Nous avons réussi notre pari de montrer le Tawkirina à Edelweiss et j’en suis très fier. Avant de continuer à parler, je tiens à lui donner la parole. Mon ami, Franz, je t’en prie.
Franz Welt (tapant chaleureusement dans le dos du Premier Ministre Terekezi) : “Merci cher Terekzi. Eh bien, quel accueil ! Ces jours passés à vos côtés et à observer la société tawkirinaise ont été un honneur, je suis fier de constater l’ampleur des progrès réalisés par votre nation en un si faible temps. Être passé de l’obscurantisme à une ère nouvelle de prospérité et d’égalité, voilà ce que j’ai pu constater au cours de cette visite !
Bien sûr, il n’est jamais possible de passer du tout au tout, et vous avez vous-même reconnu que des efforts restaient à faire pour aboutir à une pleine et entière démocratie libérale. Mais tout de même, je crois pouvoir dire que vous méritez votre place au sein du Monde Libre, que les réserves précédemment énoncées à votre sujet ne sont plus d’actualité. Alors je tiens à profiter de cet événement pour annoncer plusieurs avancées !
En effet, nous avons conclu un accord entre notre Fond d’Investissement Fédéral et le Tawkirina pour l’acquisition de parts diverses dans des productions clés à la fois pour votre territoire - je laisse le soin au Premier Ministre de préciser les parts exacts de cet accord -, mais aussi pour la prospérité de l’économie mondiale. Le but de cet investissement est triple : consolider nos liens en faisant interdépendre nos croissances, effectuer un partage technologique avec le savoir-faire de notre industrie et participer activement au développement de cette démocratie. En complément, un traité de partage technologique et scientifique sera signé entre nos deux nations.
Par ailleurs, et cela sera également une surprise pour monsieur Terekzi, je me suis entretenu avec mon Gouvernement fédéral pour vous annoncer une augmentation substantielle de l’aide au développement accordé au Tawkirina de plus de 200 millions de thalers ! Cette aide sera conditionnée à la mise en œuvre de politiques sociales - le Premier Ministre avait je crois des annonces à faire en la matière - et de lutte contre la pauvreté dans le pays, avec une commission d’évaluation qui déliberera tous les 4 ans sur la reconduite ou non de ce soutien économique.
Longue vie au Tawkirina, et gloire à la République fédérale d’Edelweiss !”

Terekezi repris alors le micro, tout sourire : "Un grand merci a vous, vous représentez l’espoir que le Tawkirina a eu envers le monde libre. Évidemment cela n’est pas facile, mais nous réussissons chaque jour. Concernant nos entretiens et accord, évidemment tout traité sera soumis au parlement et la Villa Zantedeshia réalisera des communiqués à chaque avancement afin de maintenir la population informée sur nos avancées. Tout ce que je souhaite dire pour le moment, c’est que je suis très fière de nos discussions, et je suis sur, qu'elles raviront les Tawkirinais, de même sur les projets que le gouvernement prévoit, concernant les avancées sociales et surtout, le logement décent pour tous ! Je vous remercie."

La visite se conclut ainsi, dans l’espoir et l’attente de voir émerger, dans les prochains jours, des avancées pour le Tawkirina.

Répondre

Revenir à « Empire de Tawkirina »

  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité